Catégorie : Commerce : protéger l’Europe dans le monde

EDP-commerce

L’Union européenne croit trop souvent que la destruction des barrières aux échanges économiques est synonyme de gains de croissance, eux même générateurs de bien-être global et équitablement réparti. Ni ouverture systématique, ni fermeture généralisée, je pense au contraire qu’il faut adopter une stratégie commerciale intelligente, fondée sur les intérêts des travailleurs et consommateurs européens, et non sur celui des multinationales.

La vérité trop souvent oubliée par l’Europe libérale, c’est que le libre-échange emporte des coûts de restructuration exponentiels pour l’économie. À ce titre, il élargit les inégalités économiques, sociales et territoriales pré-existantes ; les « perdants » étant très souvent négligés. À cette logique fataliste, #EDP entend opposer une vision protectrice du commerce international qui consiste à protéger les plus vulnérables – dans l’Europe et en dehors – tout en facilitant l’internationalisation des PME qui le souhaitent. Ce faisant, c’est l’activité économique réelle qui est stimulée. Agriculteurs européens ou petits paysans africains, sidérurgistes européens ou ouvriers du textile asiatiques, tous ont à perdre d’une destruction méthodique de toutes les barrières. #EDP, à travers quelques propositions très concrètes, souhaite au contraire ériger des normes européennes de protection.

En matière commerciale, les impératifs écologiques et sociaux se rejoignent. C’est en promouvant le « Made in France », l’ « Acheter Européen » ou, pour reprendre l’expression de Matthias Fekl, la « diplomatie des terroirs » que l’on soutient le développement harmonieux des communautés locales. Le tout dans une révolution de la transparence et de la démocratie. #EDP fera des propositions dans ce sens.

La conditionnalité fiscale

vignette-fiscalite

La conditionnalité fiscale CONSTAT d’#EdP : Le trou noir de l’économie mondiale L’argent perdu par l’économie mondiale Lors des trois dernières décennies, les profits des plus grandes multinationales ont plus que triplé, passant de 2 000 milliards de dollars en… Lire la suite »

Pour un règlement « Acheter Européen »

argent

En matière de commerce, l’Europe fait preuve d’une naïveté coupable. Par idéologie, par paresse intellectuelle aussi, elle livre à une concurrence acharnée ses travailleurs et ses savoir-faire, privant ainsi les entreprises de ses débouchés naturels.