Edito

L’objectif d’#EdP : l’Europe qui passe à l’action

En ce mois de juin, qui plus est après le référendum sur le Brexit, l’Union Européenne n’est pas vraiment à la fête : à tort (parfois) ou à raison (souvent), les citoyens ont le sentiment que l’Europe se construit à côté des peuples, quand ce n’est pas carrément  contre eux.

« La réponse c’est l’Europe », « la solution c’est l’Europe », « notre choix c’est l’Europe », notre avenir c’est l’Europe ». On peut le déplorer, mais aujourd’hui ces formules sonnent creux, désespérément creux. Pour convaincre celles et ceux qui se détournent progressivement de l’idée européenne, il faut passer de la parole aux actes.

Il faut libérer l’Europe, obsédée par ses réflexes libéraux et austéritaires, sans vision ni projet. Partout, dans les États de l’Union, des initiatives émergent, ici pour « transformer » le projet européen ; là, pour une « autre Europe », un dessein qui motivait déjà le vote au référendum de 2005 en France.

Le point commun de ces aspirations, c’est que l’Europe « des petits pas », l’Europe des règles, ont fait long feu. Les États de la première zone économique du monde ont aujourd’hui moins besoin de codes en tout genre que de véritables socles : un socle social, pour soutenir résolument l’emploi et lutter contre les inégalités de revenu et de patrimoine grandissantes ; un socle économique, pour appuyer des filières, au service de l’économie réelle plutôt que des marchés de capitaux qui occupent aujourd’hui l’esprit de la Commission européenne ; un socle écologiste, avec la promotion de notre patrimoine, et des initiatives financières et techniques à de nouvelles formes de consommation.

L’ambition d’Europe des Projets (#EdP) est de dessiner un visage pour cette « autre Europe » que les citoyens appellent de leurs voeux, du moins les premiers traits.

Loin des « sursauts d’intégration », et des « coordination de politiques économiques » issues des divers traités, qui n’ont fait qu’aggraver la crise en liant les mains de l’Union (dont le budget est limité à 1% du PIB) et des Etats, nous proposons ici une série de propositions modestes mais concrètes. Elles ne forment pas un programme, mais plutôt une plateforme de projets, un incubateur de mesures possibles à mettre en œuvre, pour orienter l’action européenne vers l’emploi, la lutte contre les inégalités, la protection et le développement du patrimoine naturel et culturel européen, la consommation durable, les carnets de commandes des industries européennes, et l’influence de l’Europe hors de ses frontières.

La méthode #EdP

J’ai retenu cinq domaines prioritaires d’action pour l’Union européenne :

  • L’Europe au service de l’économie réelle
  • Produire et consommer autrement
  • Promouvoir le patrimoine européen
  • Commerce: protéger les Européens
  • L’Europe extra-muros
    • Dans chacun de ces thèmes, je déclinerai trois propositions, dont aucune ne prétendra à la perfection scientifique. L’objectif est plutôt de réfléchir à des projets innovants qui puissent faire bouger les lignes dans les institutions européennes, et ce en complément de mon activité parlementaire quotidienne.

      Son imperfection volontaire est la raison d’être de cette initiative. Je souhaite mettre en œuvre une approche collective, collaborative. Via un outil de vote, chaque lecteur aura l’occasion d’évaluer les 15 propositions que j’émettrai. Chacun pourra également me faire part de ses commentaires, suggestions et critiques.

      Mes 15 propositions ne seront pas exhaustives. Bien entendu, il est fondamental de re-démocratiser l’Union européenne, de réfléchir à un nouveau déploiement institutionnel. Les pistes que j’avance n’ont pas vocation à occulter ce débat indispensable, mais s’inscrivent en parallèle de celui-ci. Elles visent à montrer la voie d’une Europe plus protectrice et plus volontariste, une Europe à l’initiative de projets positifs qui puissent réconcilier les peuples avec elle.

Les propositions en 5 thèmes :
donnez votre avis !

thème1L'Europe au service de l'économie réelle
thème2Produire et consommer autrement
thème3Promouvoir le patrimoine européen
thème4Commerce : protéger l’Europe dans le monde
thème5L'Europe extra-muros

Decouvrez et évaluez les propositions

Top